Aux commandes du caisson hyperbare de Brest, elle aide à la guérison !

— Docteur au CHRU de Brest, responsable du caisson hyperbare, mais aussi monitrice bouteille et pratiquante Apnée —

L’apnée reste une pratique avec des risques d’accidents possibles. Ainsi, plusieurs médecins comme Anne soignent les personnes victimes de barotraumatismes ou d’accidents de décompression.
Mais, comme « Il vaut mieux prévenir que guérir », Anne est très active auprès de la Commission Médicale et de Prévention Nationale (FFESSM) dont elle assure la présidence. Annes est aussi investie auprès de Medsubhyp (Société de Physiologie et de Médecine Subaquatiques et Hyperbares de langue française).

En parallèle des accidents, ce médecin pratique tout au long de l’année l’oxygénothérapie sur ses patients. Une suite de séances de caisson hyperbare, à une pression deux fois et demie supérieure à celle de l’atmosphère, préconisées pour traiter les séquelles de la radiothérapie, les plaies cicatrisant difficilement, et certains ulcères.